Rêves d'animaux et vie instinctive  
sitemed.fr

HOME

SOMMEIL ET RÊVES

CHRONOBIOLOGIE

PSYCHOSOMA

DIABÈTE

TOXICOLOGIE

LIVRES

CONTACT

DÉTENTE

 

Commentaires :
Les rêves d'animaux

Dr Jean-Michel Crabbé
Mis à jour le 1 janvier 2013

 

Ces exemples montrent comment ébaucher l'analyse de ces rêves dans lesquels des animaux représentent nos instincts primaires.

QUELQUES EXEMPLES

 

Les rêves sont parfois peuplés d'animaux familiers ou très étranges. Ils représentent habituellement la vie instinctive du rêveur, son comportement naturel habituel. Et parfois davantage... Il est donc ici question de l'interprétation des rêves d'animaux.

Morsure de chien

Il s'agit ici d'une situation assez fréquente en rêve :

Le rêveur est attaqué par un chien et mordu. Ou encore le rêveur voit l'un de ses amis se défendre contre un chien ou se faire mordre...

Les interprétations traditionnelles font de tels rêves l'écho de peurs ou de traumatismes de l'enfance. Ces interprétations sur le plan de l'objet trop facilement réconfortantes, sont fausses et n'empêchent pas ces rêves de se répéter.

L'interprétation sur le plan du sujet voit dans le chien ou de l'animal agressif une image de l'agressivité instinctive du rêveur lui-meme. Souvent par peur, comme le chien, le rêveur adopte un comportement instinctif semblable à celui d'un chien, il devient agressif, ce qui est aussi une agression vis-à-vis de lui-même.

Il est d'autant plus difficile de prendre conscience de nos propres comportements qu'ils sont inconscients et motivés par toutes sortes de justifications: on répond à une agression par une autre agression, usw.

 

Saint Georges et le dragon

" Saint Georges tue le dragon pour délivrer une jeune fille " St Georges

Les rêves sont parfois peuplés de chimères et d'animaux ailés qui expriment leur appartenance au monde de l'esprit. Ici cette image fantastique qui fait sourire les idiots a une signification très puissante quand on la considère comme un rêve à interpréter " sur le plan du sujet ".

Pour un homme, la jeune fille à sauver représente l'anima, l'âme prisonnière de l'aspect animal, sauvage, dangereux et dévorant de l'inconscient. Les ailes du monstre indiquent son appartenance au monde de l'esprit, à la psyché. Ce sauvetage, la libération de l'anima conduit au "mariage intérieur" entre le héros et la princesse, dans lesquels les aspects les plus nobles de la personnalité s'unissent et deviennent féconds: ce mariage intérieur fait partie du processus d'individuation.

Chez une femme, la situation s'inverse, et "saint Georges" représente l'animus salvateur, qui va délivrer la psyché féminine et lui donner sa fécondité. Cet animus positif est souvent représenté comme "prince charmant", c'est aussi le frère qui sauve la jeune femme dans l'histoire de Barbe-Bleue.

L'interprétation de rêves analogues conduit à la notion " d'inconscient collectif " de C.G. Jung. Elles font références aux problèmes collectifs de l'âme humaine.

 

Transformation: la panthère noire

La jeune rêveuse est à la fois humaine et féline. La nuit, elle se transforme en panthère noire, mais elle est blessée. Pour guérir, elle doit rencontrer sa toute jeune soeur dans une sorte de corps à corps, et celle-ci se transforme aussi en félin, un animal beaucoup plus petit et de couleur marron.

Quand un rêve se déroule la nuit, il décrit un processus psychique très inconscient, très éloigné de la conscience "claire". La transformation du rêve se produit pendant les phases d'extinction de la conscience claire, pendant ces espaces de temps au cours desquels la rêveuse est très instinctive et très peu consciente de ses actes.

Son comportement est alors déterminé par l'instinct panthère noire. C'est une féminité puissante et sauvage, souple et douce. Elle fait penser à l'animal totem que les peuples primitifs associent à chaque être humain, et qui décrit globalement son comportement naturel habituel.

Le rêve affirme que cet instinct a été blessé, et peut-être :

  • gêné dans son épanouissement par un manque de liberté (dans l'enfance).
  • submergé par d'autres activités (scolaires).
  • détourné de sa réalisation naturelle (l'instinct tend vers un but déterminé)

Pour guérir, l'instinct panthère doit se combiner, dans une sorte de jeu, avec un autre instinct encore immature.

 

Le chien-chouette

Le rêveur se promène en ville et il trouve un chien avec une tête de chouette qui se laisse approcher et caresser. Il l'emmène et monte à l'arrière d'une voiture avec une femme. Ils sont tous les trois sur la banquette arrière, le chien est au milieu et il urine sur le siège. Le rêveur et sa compagne nettoient le siège et rejettent l'animal au dehors.

Le chien à tête de chouette est un animal hybride, une chimère. Cette image correspond au mélange de deux instincts très différents et finalement incompatibles:

  • Le chien est un animal grégaire. Il aime la compagnie, les jeux, et surveille son territoire. Il correspond à un goût pour la vie concrète et sociale, et peut aussi représenter de l'agressivité et de la vulgarité.
  • La chouette est un oiseau nocturne, sa vision et son ouie très développées sont est adaptées à l'obscurité. Comme oiseau, elle appartient à l'air, au monde de l'esprit.
  • Comme espèce nocturne, la chouette voit clair dans un monde obscur comme celui des rêves et de l'inconscient et elle est à l'écoute de ce que d'autres n'entendent pas. Oiseau d'Athéna, la chouette représente une aptitude à voir et à entendre ce qui se passe au delà des apparences et du monde concret.

Le rêveur vit en conciliant deux comportements instinctifs incompatibles. La chimère est un développement, une individuation contradictoire de sa personnalité. Cestains éléments ne doivent pas coexister. Son instinct chien se manifeste dans des relations extérieures superficielles, alors que son instinct chouette s'épanouit dans la solitude, le silence et l'attention aux choses cachées... Ce comportement hybride conduit à un rejet.

Le rêveur doit différencier et privilégier son instinct chouette.

[Accueil Sommeil et Rêve]  [titre, page 10]  [Suite page 11]

 


 

Droits d'auteur : J-M Crabbé © 1999-2013, tous droits réservés. Article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle. Seules les copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective sont autorisées. De brefs extraits de l'information contenue sur ce site peuvent être librement commentés, reproduits ou traduits à des fins de recherche ou d'étude personnelle, mais ne peuvent être ni vendus ni utilisés à des fins commerciales. Toute utilisation de l'information provenant de ce site Web doit obligatoirement mentionner la source de l'information et l'adresse URL de la page correspondante. La reproduction ou la traduction de portions plus importantes ou toute utilisation des textes et schémas à des fins autres qu'éducatives ou non commerciales, est subordonnée à l'obtention préalable d'une autorisation écrite formelle.