Inconscient et monde moderne    
sitemed.fr

HOME

SOMMEIL ET RÊVES

CHRONOBIOLOGIE

PSYCHOSOMA

DIABÈTE

TOXICOLOGIE

LIVRES

CONTACT

DÉTENTE

 
livre sommeil rêve

Sommeil et rêves
Éditions Ellebore

Fonction historique et religieuse du rêve, physiologie du sommeil, psychologie et psychanalyse, interprétation de grands thèmes oniriques, rêve et santé physique ou psychique, rêves de mort...

  Journal de mes nuits

Le Journal de mes nuits
Éditions R. Laffont

Un voyage intérieur hors-norme avec une sélection de 300 rêves personnels. Une expérience pratique, auto-biographique et initiatique guidée par les rêves : les rêves et la Vie.

Pour commander : Éditions Ellebore et sur Amazon.fr

 

Pour commander : Éditions R. Laffont et sur Amazon.fr

 

 

 

 

Site certifié HON
Voir Home

 

L'inconscient
et le monde moderne

Dr Jean-Michel Crabbé
Mis à jour le 26 février 2015

 

La découverte de l'inconscient, il y a un siècle, aurait dû représenter une étape très importante dans la connaissance du psychisme humain et même dans l'histoire de l'humanité.

 

Résumé

Malgré les efforts des psychanalystes du XXe siècle et les multiples manifestations associée à cette notion du psychisme inconscient, sa découverte reste négligée et incomprise par le plus grand nombre, et utilisée par d'autres pour manipuler les hommes. Cette grande zone d'ombre influence les êtres humains à leur insu, pour le meilleur et pour le pire.

 Image : Siffre M. Grottes et cavernes. Édition Privat.

Avec M. Siffre : ombre et lumière

S. Freud et refoulements

Pour S Freud, la notion d'inconscient concerne des éléments psychiques incompatibles qui ont brièvement appartenus à la conscience infantile, et ont été refoulés. L'inconscient est plus la "qualité de ces éléments psychiques refoulés" qu'un champ psychique autonome.

Les rêves, les lapsus, les actes manqués sont des manifestations de ces facteurs inconscients, des désirs incompatibles et du refoulement.

 

CG Jung, l'inconscient collectif

Pour CG Jung, "l'inconscient" est un concept beaucoup plus vaste. S'il contient des éléments psychiques refoulés, c'est aussi un système psychique autonome qui évolue en marge de la conscience, compense ses déséquilibres et l'enrichit d'éléments nouveaux. Aux rêves, lapsus et actes manqués de Freud, Jung ajoute une fonction créatrice, la gestion d'éléments psychiques subliminaux qui n'ont jamais appartenus à la conscience, et les complexes autonomes, en relation avec les maladies organiques.

CG Jung, avec la notion "d'inconscient collectif", prend aussi en considération deux catégories de phénomènes qui transcendent la conscience individuelle :

  • les rêves et les visions dont le caractère collectif est très affirmé. (voir ci-dessous le 3e secret de Fatima).
  • les événements synchronistiques, qui dépassent la simple causalité et le pur hasard pour devenir deviennent porteurs d'un sens qui nous échappe :
    Telle l'histoire récente de ces deux soeurs jumelles, lycéennes, inscrites au baccalauréat 2000 dans deux établissements différents avec des options différentes : elles obtiennent exactement la même moyenne au centième près : 12,68 sur 20. Il y a là quelque chose qui nous échappe.
 

Réalité de l'inconscient

Si l'homme se désintéresse de l'inconscient, l'inverse n'est pas vrai. L'homme est d'autant plus influencé par l'inconscient qu'il en ignore l'existence et les effets. L'inconscient est une sorte de pouvoir caché, il est "ce qui, en l'homme, agit à l'insu de l'homme et en marge de sa volonté".

  • Psychiquement, l'inconscient se manifeste par des rêves, des cauchemars, des visions, mais aussi dans des rêveries éveillées, les sautes d'humeur imprévisibles, des obsessions et des automatismes de la pensée, des idées stupides ou géniales, des trous de mémoire et des réminiscences.
  • Concrètement, l'inconscient conduit à des actes involontaires et incompréhensibles, des comportements obsessionnels ou compulsifs, des gestes maladroits et des activités créatrices. Il se manifeste aussi dans les discordances du comportement humain : un désir de liberté dégénère en violence et en conflit, l'amour conduit à la haine et au crime, une mère possessive détruit son enfant... et l'inverse, quand un voyou devient bon père de famille, usw...
  • Au niveau organique, l'inconscient est la racine obscure de multiples interactions psychosomatiques. Il est étroitement lié aux manifestations organiques des émotions, aux instincts fondamentaux, aux régulations du système nerveux autonome et aux fonctions endocriniennes : L'inconscient s'exprime par le biais de nombreuses maladies et de manifestations psychosomatiques associées à des rêves tout à fait suggestifs.
 

Psychiatrie, ego et inconscient

Largement influencée par l'école freudienne, la psychiatrie considère surtout l'inconscient comme un facteur psychique potentiellement dangereux. Ses manifestations positives et créatrices, dont il existe de très nombreux témoignages, sont passées sous silence, et le récit des rêves des patients ne fait pas encore partie de l'observation courante.

Toutes les manifestations de l'inconscient, rêves, cauchemars, hallucinations, pulsions et troubles du comportement, sont habituellement combattues par des drogues. Les neuroleptiques, les antidépresseurs et les tranquilisants suppriment presque totalement le sommeil paradoxal et les rêves. Ils diminuent l'angoisse et l'insomnie mais perturbent les fonctions conscientes. Les patients n'ont plus une vie normale et des phénomènes d'échappement au traitement font courrir le risque de nouvelles irruptions de l'inconscient et de comportements dangereux.

Inconscient, ego et alcoolisme : Les patients alcooliques ont des personnalités très difficiles, avec de fréquentes irruptions de l'inconscient : rêves, hallucinations, crises de délirium. La psychiatrie moderne et la psychanalyse freudienne renforcent de l'ego et obtiennent de maigres résultats dans ce domaine.

Les psychiatres américains qui ont étudié les résultats obtenus par les AA ont conclu que dans de nombreux cas, la réduction ou l'effondrement de l'égo conduisent ces patients à une attitude plus juste et à un abandon de l'alcool:

L'effondrement de l'égo, au lieu de favoriser l'irruption de l'inconscient, diminue la pression qu'il exerce.

Ainsi la place de CG Jung à l'origine du mouvement AA n'est pas un hasard. L'analyse jungienne, qui réduit les ambitions de l'égo et le subordonne à l'inconscient, est mieux adaptée au problème de l'alcoolisme et d'autres troubles compulsifs.

 

S Freud, CG Jung et l'inconscient en psychiatrie

S Freud et CG Jung sont tous les deux médecins, confrontés au problème de la maladie mentale, et leurs conceptions de l'inconscient sont pourtant assez différentes. Les manifestations de l'inconscient sont génératrices d'angoisse. Dans certains cas, l'effondrement de l'égo et la destruction du psychisme conscient sous la pression de l'inconscient sont des évidences dramatiques, de même qu'un cancer envahit et saccage un organisme vivant. S Freud et CG Jung insistent en commun sur le nécessaire maintien d'une plateforme psychique consciente stable. Un moi conscient assez solide est indispensable pour supporter la pression parfois destructrice de l'inconscient.

Pour S Freud, l'égo doit être défendu contre la pression exercée par les désirs inconscients. Il s'agit d'une collection de pulsions angoissantes et incompatibles que la conscience doit maitriser et rejeter. Aussi la psychanalyse freudienne complète l'attitude classique en psychiatrie et renforce l'ego contre l'inconscient. Le rêve, "Voie Royale", n'est finalement guère exploité et interprété. Les récits de rêves sont rares et ils servent à confirmer l'existence de pulsions obscures, immorales. L'analyste est un modèle et un appui dans une lutte contre l'inconscient.

Pour CG Jung, l'inconscient est à la fois un élément perturbateur et un facteur positif de transformation de la personnalité. Le travail analytique (psychanalyse) consiste à comprendre et à intégrer les éléments inconscients au lieu de les rejeter ou de les neutraliser avec des médicaments. Ce travail est souvent basé sur des séries de rêves qui font l'objet d'une étude systématique. Dans ce travail de réflexion et de reconstruction, l'ego se subordonne volontairement à l'inconscient, moteur de l'individuation. L'analyste veille à la stabilité de l'ego et participe au travail d'intégration des contenus inconscients.
Dans les cas où l'analyste découvre un ego très fragile et un inconscient destructeur (noyau psychotique), l'analyse se contente de fortifier l'ego et le protège de l'inconscient.

 

L'inconscient collectif et le 3e secret de Fatima.

Source : publication du 3e secret de Fatima, Vatican Information Service - VIS-press releases du 26/06/2000.

Au moyen âge, l'inquisition a assimilé l'étude du rêve aux pratiques de sorcellerie, et l'église a gardé jusqu'à nos jours une attitude de méfiance extrême. Ainsi la publication de la troisième partie des secrets de Fatima, le 26 juin 2000 par le VIS (Vatican Information Service), s'accompagne d'un commentaire qui en limite considérablement le sens et la dimension.

Présentation : La troisième partie du "Secret de Fatima" fut révélée le 13 mai 1917 aux trois petits bergers, à la Cueva de Iria-Fatima, et transcrit par Soeur Lucia le 3 janvier 1944. L'enveloppe scellée fut gardée d'abord par l'Évêque de Leira. Pour mieux conserver le "Secret", l'enveloppe fut remise le 4 avril 1957 aux Archives secrètes du Saint-Office. En Août 1959, le pape Jean XXIII décida de renvoyer l'enveloppe scellée au Saint-Office et de ne pas révéler la troisième partie du "Secret". Paul VI lut le contenu le 27 mars 1965, puis renvoya l'enveloppe aux Archives secrètes du Saint-Office, décidant de ne pas publier le texte.
Le pape Jean-Paul II a demandé l'enveloppe après l'attentat du 13 mai 1981, et le 11 août 1981, l'enveloppe a été renvoyée aux Archives de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi. La décision du Pape Jean-Paul II de rendre publique la troisième partie du "Secret" de Fatima, après son récent voyage à Fatima et sa rencontre avec soeur Lucia, "conclut une période de l'histoire, marquée par de tragiques volontés humaines de puissance et d'iniquité, mais pénétrée de l'amour miséricordieux de Dieu et de la vigilance prévenante de la Mère de Jésus et de l'Église".

Traduction du texte original de soeur Lucia :

"Et nous vîmes dans une lumière immense qui est Dieu "quelque chose de semblable à la manière dont se voient les personnages dans un miroir quand elles passent devant" un Evêque vêtu de blanc. "Nous avons eu le pressentiment que c'était le Saint-Père". [Nous avons vu] divers autres évêques, prêtres, religieux et religieuses monter sur une montagne escarpée, au sommet de laquelle il y avait une grande Croix en troncs bruts, comme s'ils étaient en chêne-liège avec leur écorce. Avant d'y arriver, le Saint-Père traversa une grande ville à moitié en ruine et, à moitié tremblant, d'un pas vacillant, affligé de souffrance et de peine, il priait pour les âmes des cadavres qu'il trouvait sur son chemin. Parvenu au sommet de la montagne, prosterné à genoux au pied de la grande Croix, il fut tué par un groupe de soldats qui tirèrent plusieurs coups avec une arme à feu et des flèches. De la même manière moururent les uns après les autres les évêques, les prêtres, les religieux et les religieuses, et divers laïcs, hommes et femmes de catégories sociales différentes.

Sous les deux bras de la Croix, il y avait deux Anges, chacun avec un vase de cristal à la main, dans lequel ils recueillaient le sang des Martyrs, et avec lequel ils irriguaient les âmes qui s'approchaient de Dieu".

Ce récit extraordinaire a tellement impressionné la hiérarchie catholique qu'elle a refusé de le publier pendant 80 ans. Il confirme es affirmations de C.G. Jung à propos des archétypes et l'inconscient collectif. Les symboles et l'action de ce récit dépassent complètement la conscience d'enfants de dix ans, illétrés. Lucia l'a rédigé quelques années plus tard, après avoir appris à écrire. La Vierge Marie et l'Ange exterminateur sont des figures archétypiques issues de l'inconscient collectif. Cette vision à une valeur collective, c'est une manifestation puissante de l'inconscient au moment où le monde sombre dans la folie destructrice de la première guerre mondiale.

Le commentaire du Cardinal Ratzinger qui accompagne ce texte est particulièrement décevant. Il prétend que la révélation a été définivement figée dans la Bible il y a 2000 ans, et que le récit de cette vision n'est rien de plus qu'un appel à la prière et à la pénitence.

 

Médias et inconscient : l'exemple de Walt Disney.

Si les sciences humaines, la psychologie, la psychiatrie, la médecine et l'église n'ont aucune connaissance de l'inconscient, il n'en va pas de même avec les médias. Un esprit averti et observateur peut y découvrir, dans de nombreuses circonstances, des tentatives pour manipuler le psychisme inconscient au moyen d'images caractéristiques des rêves et des cauchemars.

Les films pour enfants de Walt Disney en sont un exemple inattendu. Dans le film "Belle et le Clochard", on remarque un passage dont l'extrême violence semble destinée à impressionner fortement le psychisme inconscient des enfants : la nuit dans une maison obscure, un rat noir énorme, aux yeux rougeâtres, une créature infernale tente d'attaquer un bébé dans un berceau...

Cette scène digne d'un cauchemar contraste avec le reste du film, tendre et émouvant. C'est la copie conforme d'une zoopsie, hallucination visuelle faite d'animaux terrifiants, fréquentes chez les malades alcooliques au cours des crises de délirium. Chaque film de Walt Disney est l'occasion d'une ou deux scènes de ce genre, et cela ressemble à des tentatives délibérées de nuire aux enfants et de manipuler leur psychisme inconscient. Mais non, bien sûr, c'est un pur hasard, un simple jeu pour se faire peur ! Disney a les meilleures intentions du monde, par exemple gagner de l'argent.

Ces remarques valent aussi pour des publicités très étudiées qui, sous prétexte de faire la promotion d'un produit quelconque, s'adressent en réalité à l'inconscient du spectateur et le manipulent d'une façon remarquable. Ainsi une ancienne publicité de jus de fruit montrait un appartement étrangement innondé, dans lequel des enfants s'enfuyaient devant un énorme crocodile : on retrouve la même vision de cauchemar avec un animal terrifiant.

Ces images très particulières interfèrent avec le fonctionnement naturel de l'inconscient, et la conscience devient incapable de s'orienter entre ces images extérieures impressionnantes et une activité onirique spontanée.

 

[Accueil Sommeil et Rêve]  [titre, page 6]  [Suite page 7]

 


 

Droits d'auteur : J-M Crabbé © 1999-2013, tous droits réservés. Article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle. Seules les copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective sont autorisées. De brefs extraits de l'information contenue sur ce site peuvent être librement commentés, reproduits ou traduits à des fins de recherche ou d'étude personnelle, mais ne peuvent être ni vendus ni utilisés à des fins commerciales. Toute utilisation de l'information provenant de ce site Web doit obligatoirement mentionner la source de l'information et l'adresse URL de la page correspondante. La reproduction ou la traduction de portions plus importantes ou toute utilisation des textes et schémas à des fins autres qu'éducatives ou non commerciales, est subordonnée à l'obtention préalable d'une autorisation écrite formelle.