Cibles des substances toxiques
sitemed.fr

.

Accueil

Analyses de rêves

Sommeil et rêves

Chronobiologie

Psychosoma

Diabète

Toxicologie

Livres et Documents.pdf

Contact/Auteur

 

 

Toxicologie
Tissus cibles et auto-anticorps

 

Dr Jean-Michel Crabbé
30 janvier 2022
travail en cours !
jmc [aro-base] sitemed.fr

 

La notion de cible est essentielle en toxicologie. Les toxiques sont hydrophiles ou lipophiles, les substances radioactives se fixent sélectivement sur certains tissus, etc. La connaissance de ces cibles privilégiées est importante pour la prévention, le diagnostic et les traitements des intoxications.

En toxicologie certains raisonnements sont spécifiques, comme avec les deux exemples de cette page : les organo-phosphorés lipophiles et l'iode radioactif.

 

Organo-phosphorés et tissus graisseux

Source: J.M. Saïssy et M. Rüttimann, Société Française d'Anesthésie Réanimation, Intoxications par les organophosphorés, 1999 Elsevier.

Une grande famille de neuro-toxiques et des produits très variés :

  • des lubrifiants et fluides hydrauliques (aviation),
  • des insecticides puissants et persistants (malathion, parathion, etc),
  • des gaz de combat (sarin, tabun, VX neurotoxiques).

Pénétration dans l'organisme : voie aérienne respiratoire, voie cutanée par contact, voie digestive accidentelle ou intoxication volontaire.

Les OP liposolubles se fixent principalement dans les graisses :

  • Myéline du système nerveux central,
  • Myéline des nerfs périphériques,
  • Graisses de réserves,
  • Moelle osseuse.

Intoxication aïgue : Les OP se lient aux cholinestérases du système nerveux central, des muscles et des globules rouges [...] Les effets cholinergiques et centraux sont importants avec des convulsions et risque de décès même à faibles doses.

Intoxication subaïgue et chronique : les O.P. provoquent une inflammation du système nerveux central et périphérique, dégénérescence des nerfs périphériques. Tous les systèmes physiologiques peuvent être touchés, troubles psychomoteurs et cognitifs, perte de mémoire, fatigue, céphalées, dysautonomie (système nerveux végétatif), dépression et troubles psychiatriques, présence d'auto-anticorps, lésions radiologiques (IRM), etc.

Le diagnostic toxicologique n'étant pratiquement jamais fait, la symptomatologie est interprétée comme une "neuropathie dégénerative d'origine inconnue ou auto-immune" qui peut s'aggraver progressivement vers une invalidité complète et un décès inexpliqué.

Pathologies tumorales : l'inflammation chronique des tissus (système nerveux, moelle osseuse) favorise les tumeurs cérébrales, les hémopathies (leucémies) et les lymphomes.

Le relargage des O.P. et amaigrissement, un mécanisme typique des toxiques liposolubles (schéma ci-dessus).

  • les O.P. stockés dans les graisses sont libérés dans la circulation,
  • aggravation inexpliquée des signes d'intoxication,
  • passage des O.P. dans le lait en cas d'allaitement,
  • contamination et atteinte du système nerveux du nouveau-né.
 

Les auto-anticorps, marqueurs des tissus cibles des toxiques

...à venir.

 

L'iode radioactif, la thyroïde et Tchernobyl

...à venir.

 

[titre]

 

The licensor permits others to copy, distribute and display this work. May not use for commercial purposes unless the licensor's permission. In return, you must give the original author/publisher credit : Dr J-M Crabbé -- Besançon, France -- www.sitemed.fr

L'auteur autorise les lecteurs à copier, la distribuer et afficher cette oeuvre à l'identique. Il est interdit de l'utiliser à des fins commerciales sans autorisation de l'auteur. En retour, vous devez mentionner l'auteur/éditeur d'origine  : Dr J-M Crabbé -- Besançon, France -- www.sitemed.fr

 

Quelques logos de dangers chimiques